Pourquoi moi ?

Pourquoi moi?

Une phrase qui bien souvent, est dite lorsqu’un malheur entre dans notre vie ou celle d’un membre de la famille. Deux mots qui apportent, seulement qu’à y penser, une crainte au fond du ventre.

Mon père dit que j’ai quelque chose de spécial. Que j’attire des gens vers moi… facilement. Même des gens connus et populaires.

Je ne suis pas d’accord avec lui. Parce que je me considère MOI comme étant chanceuse d’avoir ces personnes dans ma vie. Mais si je m’y attarde trop, si je m’attache à cette pensée et qu’un jour ces relations se brisent, je serai aussi brisée. Parce que je réussis à avancer dans la vie en grande partie selon la fierté que ces personnes ont de moi. Cette crainte, elle m’appartient. C’est à moi à la guérir. À me guérir. D’ailleurs, je me trouve bien des défauts, mais je me suis promis de ne jamais profiter de ces relations exceptionnelles pour apporter quelque chose de plus dans ma vie. Pour «l’avoir facile» comme diraient certaines personnes. Quand je leur parle ou que je suis avec eux, nous sommes deux humains… non pas moi et la vedette. Deux êtres humains du quotidien ensemble.

Alors moi, cette question: Pourquoi moi?, n’a pas une signification de douleur… mais plutôt d’incompréhension mélangée avec de la reconnaissance.

Aujourd’hui, la vie m’a fait un clin d’oeil. L’une des personnes que j’ai la chance d’avoir dans ma vie m’a offert un cadeau inestimable.

Richard Turcotte, l’animateur au Énergie 94,3, celui qui a d’ailleurs fait la préface de mon roman, a parlé de mon livre, de moi dans son émission.

Il a parlé de notre rencontre alors que nous étions devant un café et que je lui posais mille et une questions afin de savoir comment écrire un livre, comment vivre ses rêves. Les mots qu’il a prononcés: Je suis fière d’elle, apporte un baume à mon âme. Celle qui parfois se cherche encore, celle qui se pose tant de questions, sans toujours trouver les réponses, celle qui se blâme de tout et de rien sans prendre le temps d’agir avec douceur envers elle-même. Que dire de ce que j’ai ressenti alors qu’il m’a écrit d’écouter dans 2 minutes le poste de radio. Tenir mon cellulaire dans ma main gauche, chercher frénétiquement de la droite une façon d’enregistrer sur mon iPad… être alerte à chaque parole que j’entendais sur les ondes. Et que dire du moment où j’entends que le mot du jour est hommage. Bien, voyons donc! Ça ne peut pas parler de moi certain! Je ne mérite pas tant! Richard commence à parler et je comprends dès le début de l’histoire qu’il raconte bel et bien notre déjeuner. L’entendre parler de moi, de notre rendez-vous, de mon livre… ça allège tellement mon coeur.

Alors pourquoi moi?

Je n’en ai aucune idée! Et c’est peut-être parfait ainsi!

Mais ce que je sais cependant, c’est que la vie m’offre un cadeau et que je me dois de l’accueillir à bras ouverts. Parce que trop souvent dans le passé, je n’ai pas su chérir de tels moments. Je ressentais la fierté quelques instants, mais vite, je devais passer à autre chose pour éloigner le risque d’être blessée.

Pas aujourd’hui. Pas ce soir!

Richard… ton geste m’émeut et me touche profondément!

Merci d’avoir cru en moi! Merci du temps que tu as pris, dans ton quotidien chargé pour me rencontrer, moi, dans un café. Merci pour les mots que tu prends le temps de m’écrire alors que je t’envoie un message. Merci de ta confiance! Merci d’être toi!

Alors… une dernière fois… pourquoi moi? Parce que la vie m’enseigne à apprendre à être reconnaissante d’être qui je suis… sans peur, sans réfléchir au futur… juste être dans le moment présent.

Et toi…

Pourquoi toi?