Besoin de se ressourcer, elle quitte le Québec pour le Costa Rica… la vie semble avoir alignée tout pour son départ.

Marilyn nous explique son parcours, sa quête d’identité, les obstacles auxquelles elle fera face…

L’amour… qui est comme amour/haine, chien/chat, eau/feu… mais son côté très spirituel fait en sorte qu’elle SAIT qu’il est sa deuxième moitié. Elle le nomme son Jumeau (vous comprendrez pourquoi durant la lecture). Elle est tenace!

Ça m’a fait me souvenir à quel point l’amour intense, celui que l’on ressent au plus profond de nos tripes, celui auquel on rêve jour et nuit, éveillé et endormi, celui qui nous donne soif d’amour, mais pour lequel on est rassasié aussi parfois… Mais on reste… on espère, on prie, on pleure…

Mais son chemin est maintenant plus clair que jamais pour elle.

Je la cite:
Désormais consciente de qui je suis, il est devenu impossible de faire semblant… Je me dois de m’accepter véritablement, d’accepter mon essence. D’honorer ma mission. De prendre ma place sur la planète pour inspirer l’humanité. J’apprivoise mes connaissances pour les partager et ma lumière pour éclairer la route des âmes égarées.

Bonne lecture!

Le journal d’un ange

Marilyn Montplaisir

Éditions Le Dauphin Blanc