Je savais avant même de commencer la lecture de son livre qu’il avait perdu sa femme. Triste nouvelle apprise lorsque je lui ai parlé. Ce que j’ignorais cependant, c’est le sentiment de regret de ne pas avoir connu Linda de son vivant et de ne pas pouvoir la connaître du mien. Dès les premières pages, ma curiosité était piquée et je voulais voyager avec eux dans cette histoire, dans leur histoire.

Qui pouvait savoir, mis à part elle peut-être, que des rencontres entre Pierre et elle, au départ avec comme seul objectif de l’aider à s’accomplir et trouver sa voie, allait se terminer en un amour pur.

Linda savait bien des choses. Souvent avant que ça se produise. Je crois sincèrement qu’elle a été d’une grande aide non pas seulement pour Pierre, mais pour toutes les personnes qui ont croisé sa route.

J’admire sa force, son vouloir de se respecter, sa capacité d’évoquer ses besoins, son refus d’être sous-estimé ou moins aimé que ce qu’elle mérite. Elle explique que nos obstacles non surmontés dans nos vies reviendront dans les prochaines. Tant et aussi longtemps que ce n’est pas réglé. Sa persévérance, son assurance et son désir d’accomplir une bonne fois pour toutes ce qu’elle a dû revivre dans sa vie m’a charmé.

Ce livre a sa raison d’être…que ceux qui le liront comprendront. Il contient une richesse. Les sentiments que l’histoire m’a fait ressentir m’ont marqué.

Merci, Pierre, d’avoir partagé ton histoire!

Le comptable et la voyante

Pierre Senez

Béliveau éditeur