Émue, touchée et fébrile, c’est ainsi que j’ai terminé la lecture de Derrière le rideau écrit par Marie Lise Labonté.

Probablement le fait vécu le plus touchant que j’ai lu de toute ma bibliothèque! L’auteure, alors qu’elle séjourne en République dominicaine pour ses vacances des fêtes, vivra l’épreuve la plus difficile qui soit… la perte de son mari.

Alors qu’elle se cache derrière le rideau, son conjoint lui, est victime d’un meurtre. Elle doit rester cachée, ne pas céder … aux plaintes de son mari, couché au sol, une balle dans le corps. Qu’en est-il de sa nièce Julie? Celle qui a eu l’ordre d’apporter le tueur à la chambre principale, sous peine d’une balle elle aussi?

À la suite de cet événement tragique, Marie Lise et Julie vivront chacune une montagne d’émotions, de regret, de culpabilité et de remords. Chacune à sa façon, chacune à son intensité, et chacune avec ses propres souvenirs, ayant vécues cette épreuve d’un angle différent.

Ce qui me chavire, étonnamment de façon positive, est d’avoir vu, malgré la mort si présente, à quel point l’auteure gardait sa tête hors de l’eau, se questionnait sur sa propre douleur, ressentait et prenait le temps d’analyser les messages que son corps lui envoyait. Et vers la fin…sa décision de rester en vie… de continuer malgré la tempête qui ne cesse de la suivre, due à une décision qui a provoqué un ouragan d’incompréhension et de plaintes des gens inclus, de près ou de loin, lors de cette nuit du 24 décembre 2000.

Je vous recommande ce livre pour sa grandeur d’âme, pour comprendre une vision différente, mais encore plus de l’accepter. Tous avons droit au respect, au soutien et à l’amour!

Chapeau à cette auteure!!

Derrière le rideau

Marie-Lise Labonté

Les éditions de l’homme