Plusieurs personnes se jettent dans l’écriture d’un manuscrit sans même avoir préalablement construit un plan ou fait des recherches sur le sujet de leur histoire. Je le sais… je l’ai moi-même fait cette erreur! C’est d’ailleurs pour cela que l’écriture de mon manuscrit a été beaucoup plus ardue et à recommencer mainte et mainte fois.

Lorsque j’évalue des manuscrits, je peux rapidement savoir si la personne sait de quoi elle parle. Par exemple… dans un roman policier, il ne peut pas sortir un fusil au chapitre 3 et une carabine au chapitre 7. De toute façon, que fait-il avec une carabine?

L’erreur la plus souvent commise dans ce style de roman est justement le côté plus spécifique à l’emploi. L’utilisation des bons termes, le bon ordre dans le déroulement de l’enquête, les pistes vers le coupable présentes et subtiles.., bref, plusieurs choses.

Je suggère toujours à mes clients de trouver quelqu’un dans le métier et de prendre un rendez-vous avec lui ou elle afin de poser des questions. Évidemment, une liste écrite avant la rencontre est importante et très utile.

C’est pour cette raison que de faire lire votre manuscrit par quelqu’un ne peut qu’être bénéfique. Nous lisons et relisons tellement notre manuscrit, que les subtilités, les contradictions, les choses carrément impossibles… nous ne les voyons plus.

Assurez-vous que ce que vos personnages font, disent et pensent soit véridique!