Auteure que je lis pour la toute première fois, Francine Gauthier, a écrit tout récemment un roman: Appelez-nous pas matante!

J’ai été capturé par les personnages du début à la fin! Quatre meilleures amies depuis la tendre enfance, ayant maintenant passés la cinquantaine vivent à la fois les peurs de la vieillesse, mais également des événements pour les faire sentir jeune de cœur.

Se donnant rendez-vous chaque deuxième mardi de chaque mois, elles ne doivent être absence qu’en… cas de force majeure. Alors qu’une d’entre elles vit des moments terriblement difficiles, elle décide de s’offrir un voyage, en n’avisant personne avant d’être déjà assise dans l’avion, afin d’essayer de se ressourcer, de se retrouver. Son absence…cas majeur!

Personne ne se doute, cependant, du cas majeur auquel elle devra faire face à son retour. Les quatre amies devront passer par-dessus un des plus grands obstacles…Est-ce que leur amitié survivra? Celle partie s’est guérie de blessures, mais d’autres l’attendent à son retour. Les trois amies restées ensemble vivent des hauts et des bas et les décisions prises ne font pas toujours l’unanimité…

À quoi devra-t-elle faire face à son retour? En plus de son absence des derniers mois, un trou sera encore plus grand que l’espace qu’elle a libéré dans son esprit. Lequel?

Je vous suggère ce roman pour plusieurs raisons. D’abord, il s’agit vraiment de situations que nous pourrions vivent dans la cinquantaine…et notre famille pourrait avoir à faire face à ce que la famille des personnages vit…des plus difficiles que d’autres. Certain que nous acceptons plus difficilement que d’autres…Des absences…de façon physique ou mentale.

En fermant la dernière page, j’ai eu une bouffée d’amour pour les personnes qui m’entourent à qui je sais que je pourrais demander mer et monde!

Permettez-vous ce voyage dans le monde de l’amitié, de la famille et des sentiments!

Appelez-nous pas matante!

Francine Gauthier

Les éditeurs Réunis