Vouloir plaire à tout le monde, baser notre identité sur l’opinion que les gens ont de nous, prétendre à la place des autres ce qu’ils pensent de nous par peur de les décevoir, sentir dans chaque regard un jugement au lieu d’une belle pensée ou peut être même de rien du tout, craindre l’avenir au lieu de vivre le moment présent.

Quelque chose que je vis chaque jour et que plusieurs personnes vivent également.

C’est la différence que j’ai envie d’apporter dans la vie des gens.

Quand je m’entraîne, les poids que je soulève est une décision qui m’appartient. Je peux en prendre un léger ou un lourd. Quand je décide de dépasser mes limites, c’est l’un des rares moments où je me dis que je suis fière de moi.

Le changement que mon corps commence à avoir, je sais que c’est la récompense à mes efforts. Pas ceux de personne d’autre. Pour une fois, je ne peux pas dire que tout le monde est meilleur que moi…parce que c’est moi qui s’entraîne chaque jour et qui tente de bien s’alimenter. Une fois de plus je peux être fière de moi.

Parce que quand on voit tout dans les yeux des autres au lieu de voir avec les nôtres, il faut trouver des moyens pour se mettre face à l’évidence.

Parce que je veux apprendre à être la seule et l’unique maître de ma vie, de mon corps et de ma tête.

Parce que je suis fatiguée de sans cesse me questionner sur mes choix pour plaire à mon entourage ou pour ne décevoir personne. Ma tête est remplie de question et mon âme de doute.

Mais je sais que je ne suis pas seule. Ma bataille est celle de plein d’autres personnes.

Mais j’ai décidé d’aller au combat!